Retour
Sport

Corrida: Corentin Morel double la mise

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Partagez

Agent du Conseil départemental, Corentin Morel vient de remporter la Corrida de Château-Gontier. Rencontre avec ce coureur passionné.

Et de deux ! Avec près de 30 secondes d’avance, Corentin Morel a pris le temps de saluer ses supporters, nombreux, avant de franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Local de la course, le licencié de l’UPAC, qui est aussi agent du Département de la Mayenne, a réalisé une course presque parfaite. « La course est partie sur le même rythme que l’année dernière, assez vite dès le début. Nous nous sommes détachés à trois, puis j’ai attaqué à mi-course, exactement au même endroit ».

Une victoire sur la Corrida est forcément particulière, pour ce coureur habitué des cross ou des 5000 mètres sur piste. « Ici, il y a une ambiance incroyable. Il n’y a un endroit où il n’y a personne. Tout au long du parcours, nous sommes encouragés, soutenus. Je ne connais pas d’autres courses avec cette ambiance. », explique-t-il.

Corentin Morel est un habitué de la course à pied. « Je cours depuis 16 ans, j’ai commencé lorsque j’en avais 7 ». S’entraînant sur le chemin de halage, « un lieu idéal pour courir », il rythme ses semaines avec les entraînements. « En moyenne, je cours 1 à 2 fois par jour », explique le jeune homme. Chaque semaine, c’est entre 100 et 150 kilomètres qui sont ainsi parcourus. Le temps de mener à bien vie professionnelle, étudiante et le sport ? « Oui, bien sur, c’est une question d’organisation », sourit-il.

Pour se perfectionner, Corentin Morel a même passé cet été ses vacances… en courant. Il s’est envolé pour le Kenya, au sein du centre d’entraînement de Bob Tahri, l’athlète français plusieurs fois médaillés. « J’y suis parti trois semaines, avec un ami », confie t-il. « Nous courrions trois fois par jour, même si nous avions parfois du mal à suivre les kenyans », sourit-il.

 

Type éditorial