Retour
Presse

Le département de la Mayenne favorise l'écomobilité des services d'aide et d'accompagnement à domicile

  • Partagez  'Le département de la Mayenne favorise l'écomobilité des services d'aide et d'accompagnement à domicile' sur Facebook
  • Partagez 'Le département de la Mayenne favorise l'écomobilité des services d'aide et d'accompagnement à domicile' sur Twitter
  • Partagez 'Le département de la Mayenne favorise l'écomobilité des services d'aide et d'accompagnement à domicile' sur LinkedIn

Le Conseil départemental met à disposition de Bien à dom AD Seniors un véhicule électrique, à compter du 18 février 2022.

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), intervenant en tant que prestataire pour le Conseil départemental, effectuent des missions d’intérêt général d’assistance auprès de publics âgés ou en situation de handicap. Ces services connaissent des difficultés de recrutement liées au déficit d’attractivité des métiers des SAAD (rémunération, mobilité, horaires, etc.).

Parmi les 12 mesures du Plan May’Ainés figure celle relative à la promotion et à l’attractivité des métiers. Au-delà de la revalorisation des rémunérations, le soutien au développement de flottes de véhicules par le Département apparaît comme l’une des réponses à cette problématique.

Par ailleurs, le Conseil départemental de la Mayenne est engagé dans un programme ambitieux concernant les mobilités durables, qui visent à encourager les modes de déplacement doux et les mobilités bas carbone : déplacements à vélo, co-voiturage, autopartage, motorisations alternatives au thermique, etc.

Aussi, conciliant ambitions sociales, solidaires et environnementales, le Conseil départemental met à disposition gracieusement, à titre expérimental, des véhicules électriques auprès de SAAD volontaires.

« Le Département s’est engagé et mis en ordre de marche très rapidement pour financer les revalorisations des métiers de l’aide à domicile (avenant 43). Je reste convaincu néanmoins que l’attractivité des métiers du service à domicile ne passe pas uniquement par la revalorisation, mais aussi par d’autres mécanismes, comme par exemple, la mise à disposition des véhicules électriques proposée par le Département, qui prendra à bras le corps ce chantier de l’attractivité de ces métiers ».  

Olivier Richefou, Président du Conseil départemental de la Mayenne.

Type éditorial