Retour
Actualité

Les Emergences : MAINE 

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Partagez

Créé en 2003 et porté par un collectif de 13 structures culturelles du département, ce dispositif bisannuel permet de repérer les groupes et musiciens émergents résidant en Mayenne, dans le domaine des musiques actuelles (rock, métal, électro, jazz…). Chaque année les finalistes bénéficient d’un accompagnement dans leurs premières scènes, et peuvent mieux se faire connaître des professionnels et programmateurs. Pour l’édition 2019, le jury a sélectionné quatre groupes : Cygnus, Maine!, Tristan Faulkner et Whisper Night. La finale se déroulera le 16 mars prochain aux Ondines à Changé.

MAINE

Derrière ce nom, s’est affirmé un jeune trio mayennais en à peine deux ans, délivrant un style post punk aux sonorités électro. Composé de Manuel Bourny (chant, boîte à rythme), de Paul Friteau (guitare, chœur) et de Théo Armengol (basse), le groupe mixe diverses références : The Smiths, Joy Division, Hibou ou encore DIIV. « Notre style s’inspire de la new wave avec la noirceur propre aux années 80, allégé d’un côté disco et électronique résolument actuel » commente Manuel, à l’origine de la création du groupe. « Au lycée, j’écoutais de la pop australienne, puis des musiques indépendantes sur des plateformes de streaming. C’est comme ça que j’ai rencontré Paul. On a commencé à composer des morceaux ensemble ». Manuel se met au chant « au feeling », s’inspirant de la voix de Robert Smith (The Cure). Quelques démos sur Youtube, dont « Kelly » rencontrent un réel succès. C’est sous le nom percussif de ‘Maine !’ qu’ils sont sélectionnés pour les Emergences, formant un vrai groupe avec l’arrivée de Théo. Sans grande expérience de la scène, ils surprennent le jury par leur prestation, jouant sur une surf pop à la fois technique et cool. « Je n’avais jamais chanté devant un public, raconte Manuel. « C’était très plaisant. On a même eu droit à un rappel ! ». Surpris et heureux de figurer parmi les finalistes, le groupe se prépare pour le 16 mars. « Ce sera un set plus court, avec des morceaux inédits. On va améliorer le jeu scénique et se concentrer sur le côté moderne de notre musique » annonce le chanteur. « Les Emergences, c’est l’opportunité d’affiner notre travail. Ça arrive au bon moment, car on prépare un nouvel EP pour cet été et une tournée de concerts, notamment au festival Les Mouillotins ».

Type éditorial