Retour
Sortie

Motus et bouches décousues

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)

Dans le cadre du 30e festival de théâtre amateur de Mayenne qui se déroulera à Bonchamp du 8 au 13 avril prochain, le département a été à la rencontre d’une petite troupe locale sélectionnée pour la première fois. Les Bouches Décousues font partie des six finalistes parmi les treize troupes en sélection et joueront leur spectacle Jamais deux sans trois aux Angenoises le 9 avril…

Ils s‘appellent Marie-Blanche, Annick, Maryline, Valérie, Tugal, Sébastien et Patrick et ont entre 35 et 68 ans. Ensemble, ils forment les Bouches Décousues et ne sont pas spécialement réputés pour avoir la langue dans leurs poches… surtout quand ils montent sur scène ! La joyeuse troupe a vu le jour en 2011, quand Adrien Judéaux quitte Chemazé pour venir s’installer à Bonchamp où il créé sa compagnie. Rapidement le collectif s’agrandit. Il comptera jusqu’à quinze acteurs.

Des amateurs travailleurs

« Au début nous jouions des pièces atypiques qui suscitaient l’engouement » se rappelle Nicole Millet, présidente de l’association. Force est de constater que le théâtre de boulevard correspond davantage à l’attente du public, la troupe se met à la comédie avec Monsieur est gourmand puis Jamais deux sans trois. Dans cette pièce, écrite par Jean Franco et mise en scène par Adrien Judéaux et Nicole Millet, Fleur de Senlis, Présidente du comité Miss Beauté se retrouve littéralement sans voix. Vite, il faut parer au plus pressé et penser à la remplacer. L’hôtel du Sans-Souci se retrouve dès lors le théâtre d’un enchaînement de quiproquo burlesques, menés tambour battant par des acteurs amateurs qui n’ont pas ménagé leurs efforts. « Ils ont travaillés leurs textes ensemble une fois par semaine depuis septembre puis ont pu répéter en conditions réelles dans la salle des fêtes du Mans ou aux Angenoises, où le professionnalisme du régisseur, Jean-Pierre Peulade, a été vivement apprécié. » commente Nicole, qui s’est retirée des planches pour se consacrer à l’association. Aidée, du designer Fabien Cacheux pour la réalisation de l’affiche, la fine équipe sait bien s’entourer…

Le théâtre, une affaire de famille

Après trois inscriptions au festival, la jeune troupe peine à se faire remarquer puis, pour cette trentième édition, c’est l’apothéose… « Être finaliste n’est pas une fin en soi. Notre joie première réside dans le plaisir de jouer et de faire plaisir aux spectateurs. Nous vivons cette sélection dans le dernier carré comme une cerise sur le gâteau… » s’amuse Nicole. Joyeuse et pétillante, la présidente veut remercier la vingtaine de bénévoles qui œuvrent dans l’ombre et sans qui la troupe n’existerait pas. À commencer par Xavier Rogue, l’époux de Marie-Blanche, qui s’occupe des décors avec Tugal, son mari, et Patrick. « Nous avons également eu la chance de trouver des sponsors pour le prêt des accessoires. La robe de Miss France 2014 nous a été prêtée par GLM Fashion à l’Huisserie, tandis que le salon Joubert à Laval nous a laissé à disposition de vraies perruques et l’EMB a prêté la cloche de service qui sert sur scène à l’hôtel du Sans-Souci… » Accompagnées par la bande son de Yann Mainguy, ingénieur du son chez France Bleu Mayenne, les Bouches Décousues entendent bien faire parler d’elles en obtenant, pourquoi pas, le prix du public…

Festival du Théâtre Amateur de la Mayenne :

Du 8 au 13 avril, aux Angenoises à Bonchamp

http://theatreamateurmayenne.org/

 

 

Type éditorial