Retour
Presse

Session de rentrée du Conseil départemental - lundi 27 septembre 2021

  • Partagez  'Session de rentrée du Conseil départemental - lundi 27 septembre 2021' sur Facebook
  • Partagez 'Session de rentrée du Conseil départemental - lundi 27 septembre 2021' sur Twitter
  • Partagez 'Session de rentrée du Conseil départemental - lundi 27 septembre 2021' sur LinkedIn
  • Imprimer 'Session de rentrée du Conseil départemental - lundi 27 septembre 2021' en format PDF

L'assemblée départementale délibère sur les dossiers inscrits à l'ordre du jour et préalablement examinés par les commissions d'études spécialisées. instance de réflexion et de décision, l'Assemblée définit et conduit des politiques adaptées aux attentes des Mayennais. Elle siège en réunion plénière au moins une fois par trimestre à l'initiative du Président. 

L’Assemblée départementale se réunit en séance publique, le lundi 27 septembre 2021 à 14h30. Parmi les points à l’ordre du jour de cette session :

  • Convention (2021-2023) entre le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) et le Département,

  • Contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance (CDPPE) (2020-2022),

  • « Génération Mayenne 2024 » : soutien à la relance des activités sportives et culturelles en faveur des collégiens au titre de l’année scolaire 2021-2022.

Signature d’une nouvelle convention (2021-2023) entre le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (fiphfp) et le Département.

Une convention de partenariat, suivie de deux avenants, a été signée entre le FIPHFP et le Conseil départemental pour les années de 2016 à 2020. Pendant ces 5 années, un grand nombre d’actions d’informations, de sensibilisation, d’accompagnement ont été menées dans la collectivité afin de favoriser l’emploi et le maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap, avec le soutien financier du FIPHFP à hauteur de 411 000 €.

Le nombre de bénéficiaires de l’obligation d’emploi est ainsi passé de 55 au 1er janvier 2016 à 80 au 31 décembre 2020, augmentant le taux d’emploi direct de 3,74% à 5,37% en 2020 (+45% par rapport à 2016). En intégrant les actions du Département en faveur de l’emploi indirect (financement de prestations en faveur des ESAT et entreprises adaptées) le taux d’emploi atteint 6,85 % (donnée 2019).

En vue de poursuivre les actions en faveur de l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap, il est proposé de renouveler le partenariat avec le FIPHFP. La conclusion d’une nouvelle convention doit permettre au Département de bénéficier d’environ 333 000 € de recettes sur 3 ans.

Ce projet de convention a reçu un avis favorable du comité local du FIPHFP le 22 juin dernier.

 

 

Contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance (CDPPE)

Favoriser la prévention des enfants liés aux risques d’inadaptation médico-sociale des familles et des personnes en proposant aides et mesures pluridisciplinaires, protéger les mineurs, jeunes majeurs et femmes enceintes ou mères avec enfants de moins de 3 ans en les mettant provisoirement à distance de l’environnement familial et social lorsque leurs équilibres sont gravement compromis sont des missions prioritaires du Conseil départemental.

Concernant la prévention et protection des enfants et des familles, le Contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance (CDPPE) prévoit la mise en œuvre d’actions s’inscrivant dans les quatre engagements de l’État :

  1. Agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et des familles ; 2. Sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures ;
  2. Donner aux enfants les moyens d’agir et garantir leurs droits ;
  3. Préparer leur avenir et sécuriser leur vie adulte.

Toutes les actions prévues au contrat départemental de prévention et de protection de l’enfance se poursuivent en 2021/2022. Et une nouvelle action sur l’engagement 2, « Sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures », va être mise en œuvre, intitulée « Diversification de l’offre en matière de protection de l’enfance à domicile ».

Le Conseil départemental souhaite développer un éventail de réponses visant le maintien des enfants et des jeunes au domicile des parents. Deux nouveaux modes d’accompagnement à domicile sont étudiés (Action Educative en Milieu Ouvert avec Hébergement (AEMO-H) et Placement Educatif à Domicile (PEAD)) et trois actions visant le soutien à la parentalité sont d’ores et déjà programmées (conférence intra-familiale, formation « habiletés parentales », ateliers de guidance parentale).

Crédits 2021/2022 dédiés à cette nouvelle action : 51 400 €

 

 

Deux nouveaux modes d’accompagnement à domicile

1. L’Action Educative en Milieu Ouvert avec Hébergement (AEMO-H)

Cette prestation a pour vocation d'offrir au jeune un espace apaisant et sécurisant afin de favoriser l’évolution de sa situation. L’AEMO-H peut notamment apporter une réponse pour :

  • consolider un projet de retour en famille après un placement,
  • permettre au jeune de travailler sur l'acquisition de son autonomie,
  • gérer les périodes de crises, de tensions ou de mal être et ainsi, favoriser le maintien au domicile (en proposant un temps de répit pour le jeune et ses parents),
  • éviter une mesure de placement.

2. Le Placement Educatif à Domicile (PEAD)

Ce dispositif permet de maintenir l’enfant ou le jeune au domicile parental, tout en apportant un accompagnement renforcé quasi-quotidien. Il peut, en outre, constituer une marche intermédiaire avant une mesure de placement ou éviter une mesure de placement.

Trois actions de soutien à la parentalité

1- La conférence intra-familiale

Les agents en charge de l’accompagnement des enfants en milieu ouvert et/ou en charge des évaluations sociales (CRIP, PMI, DPE) seront formés. Le principe de la conférence intra-familiale est d’élargir la relation institution/enfant au cercle familial et/ou amical (au-delà des seuls parents) pour envisager toutes les ressources potentielles autour du projet pour l’enfant.

2- La formation « habiletés parentales »

Elle sera proposée aux parents, sous la forme de trois modules (1 au 2nd semestre 2021 et 2 en 2022).

3- Les ateliers de guidance parentale

Ces ateliers seront proposés de manière directe aux parents (sept. / nov. 2021 puis déc. 2021 / janv. 2022) puis aux assistants familiaux.

 

« Génération Mayenne 2024 » : soutien à la relance des activités sportives et culturelles en faveur des collégiens au titre de l’année scolaire 2021-2022.

 

Soutenir les initiatives collectives et individuelles de jeunes, développer l’esprit citoyen et favoriser l’ouverture des jeunes sur le monde est un axe fort du Département dans le cadre de sa politique Jeunesse et Citoyenneté. L’opération « Génération Mayenne 2024 » répond à cet objectif tout en soutenant les associations sportives et culturelles mayennaises en encourageant les collégiens à prendre une licence sportive ou s’inscrire dans une association culturelle.

Lancé dès 2020 dans le cadre du plan de relance départemental visant à soutenir les secteurs sportifs et culturels impactés par les conséquences de la crise sanitaire de COVID-19, le dispositif « Génération Mayenne 2024 » a permis à plus de 750 élèves de 6e inscrits dans un club sportif mayennais ou une structure d’enseignement artistique, de bénéficier d’une aide forfaitaire de 25 €.

Compte-tenu des incertitudes relatives aux effets de la crise sur le nombre d’adhérents au sein des clubs sportifs et des écoles d’enseignement artistiques, la Commission permanente du 19 juillet 2021

a adopté le principe d’une extension de ce dispositif à l’ensemble des collégiens mayennais. Le nombre de bénéficiaires est estimé à 25% des effectifs des collégiens, soit 4 250 élèves sur un total d’environ 17 000 élèves pour l’année scolaire 2021-2022.

Ce dispositif repose sur les critères suivants :

- Les bénéficiaires doivent être scolarisés dans un collège public ou privé ou tout autre établissement de niveau équivalent en Mayenne (sauf cas particuliers pour des collégiens domiciliés en Mayenne scolarisés en dehors du département : sport études en dehors du département par exemple...)

- Les structures proposant des activités doivent être domiciliées en Mayenne et concernent des clubs sportifs affiliés à une fédération, des structures associatives ou publiques proposant un enseignement artistique (musique, chant, théâtre, danse, cirque, arts plastiques).

À noter : pour les élèves de 3e, la nouvelle offre se substitue à l’offre antérieure « Chéquiers jeunes ».

L’opération est effective jusqu’au au 31 janvier 2022.
Le remboursement est rétroactif sur présentation des justificatifs demandés.


 

Direction de la Communication et de l’Attractivité
Contact Presse : Géraldine Galodé au 02 43 01 26 08 - 06 73 68 66 90 - geraldine.galode@lamayenne.fr

 

Type éditorial