Retour
Actualité

1 000 footballeuses en Mayenne !

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)

A moins de cent jours de la Coupe du monde féminine de football qui se tiendra en France (7 juin au 7 juillet), l’équipe de France recevait l’Allemagne jeudi soir à 21h au Stade Francis-Le-Basser à Laval. L’occasion de faire un tour d’horizon sur la pratique de ce sport chez les femmes en Mayenne avec Mathieu Airault, conseiller technique au district de football de Mayenne.

Crédits photos : Kévin Rouschausse - Mairie de Laval

La barre des mille licenciées féminines pratiquantes a été franchie en janvier 2019 sur le territoire. Elles sont précisément 1 022 femmes à côtoyer régulièrement les terrains de football dans les 28 clubs qui proposent des sections féminines. Sans compter les 222 dirigeantes, la dizaine d’arbitres femmes et les six éducatrices diplômées parmi lesquelles Aurélie Cruard, responsable pôle féminin au club des Francs-Archers Laval, Solène Carré, éducatrice de Laval Bourny et Anne Soldini, éducatrice du Stade Lavallois.

Du foot à tous les âges

Le département compte au total 46 équipes de filles réparties en fonction des âges. Les plus jeunes (moins de 11 ans) évoluent, quant à elles, en école de foot, souvent en mixité. Dès 13 ans, les jeunes filles peuvent rejoindre une des 22 équipes féminines du département et jouer à huit contre huit en U14-U15. Ces équipes s’affrontent en championnat au niveau départemental. En U18, dix équipes jouent à onze contre onze, dans un championnat interdistrict organisé avec la Sarthe, dont une, les Francs-Archers, évolue au niveau régional. Enfin, les séniors forment quatorze équipes. Les effectifs étant plus réduits, sept d’entre elles se rencontrent au niveau départemental en huit contre huit. Trois autres s’affrontent en onze contre onze avec le district de la Sarthe tandis que les Francs-Archers, Gorron et Saint-Pierre-La-Cour disputent leurs matchs au niveau régional.

Tout pour le foot

Pour faire valoir les valeurs de la Fédération (Plaisir - Respect - Engagement - Tolérance - Solidarité) et développer le football féminin, les écoles de football féminines peuvent être labellisées. C’est le cas de dix clubs en Mayenne. En outre quatre sections sportives ont été créées en collège à Mayenne, Château-Gontier-sur-Mayenne et Laval (plus une section spéciale futsal) et une classe de foot à Ernée. Il s’agit d’horaires aménagés (deux à trois séances par semaine) sur le temps scolaire pour la pratique du football.

Quinze jeunes filles sont regroupées dans ces quatre sections. Et depuis cette année, une section féminine a été ouverte au lycée Ambroise-Paré à Laval. Les footballeuses pourront ainsi suivre les exemples d’Ophélie Gahery (La Bazoge-Montpinçon, Mayenne, Le Mans, Orvault), Anaïs Gasnier (Ernée, Stade Lavallois, Le Mans, Montpellier, Le Mans), Océane Deslandes (Vaiges, FA Laval, Le Mans, Reims), qui ont joué en équipe de France de jeunes, et Claire Renard (Gesvres, Villaines-la-Juhel, Le Mans, Dijon).

Parallèlement aux initiatives organisées par la Fédération, le district de la Mayenne propose le Noël des féminines et « Toutes au foot », un rassemblement qui a lieu deux fois par an pour permettre aux filles de découvrir la pratique du football. Prochaine date : le 13 avril à Laval.

Type éditorial