Retour
Actualité

"Ecrire l'hymne du Stade ? Un honneur !"

  • Partagez  '"Ecrire l'hymne du Stade ? Un honneur !"' sur Facebook
  • Partagez '"Ecrire l'hymne du Stade ? Un honneur !"' sur Twitter
  • Partagez '"Ecrire l'hymne du Stade ? Un honneur !"' sur LinkedIn
  • Imprimer '"Ecrire l'hymne du Stade ? Un honneur !"' en format PDF

Ce vendredi 28 août, le Stade Lavallois accueille Avranches en National. A cette occasion, nous ouvrons une rubrique "Coeur tango" : des personnalités qui racontent leur lien avec le club. Pour commencer, Frédéric Boisnard, du groupe Archimède.

« On suit le Stade Lavallois. Ce n’est pas simple de venir à Le Basser, car nous sommes souvent en concert les soirs de matchs. J’ai par contre l’application du club pour suivre les résultats et les actus. Il y a une grande histoire avec le club. Ca m’a marqué, forcément. Je me souviens encore que mon père invitait parfois des joueurs chez moi. Donc forcément, il y a un attachement lié à mon enfance. En fait, il y a quelque chose d’indéfinissable avec le Stade. Par exemple, je me souviens d’un échange avec Jean-Jacques Goldman. Il me demandait d’où nous venions. En lui répondant « Laval », il nous a de suite évoqué les tangos. Il connaissait le nom de Michel Le Millenaire par exemple.

Avoir écrit l’hymne du Stade en 2015 fut un honneur. Comment est né ce projet ? Nous étions en concert à Laval, le soir même où Laval jouait son maintien en deuxième division. Dès que j’ai su que Laval avait gagné, j’ai enfilé un maillot du Stade. Des dirigeants du club étaient au concert, et nous ont proposé à notre sortie. J’ai eu à peine le temps de réfléchir, car dans la nuit une musique me venait déjà en tête, et avec Nico, nous avons écrit cette chanson en deux jours. Aujourd’hui, beaucoup d’enfants nous connaissent grâce à cette chanson. »

Type éditorial