Retour
Actualité

Denis Troch : "J'ai parié ma moustache sur un maillot !"

  • Partagez  'Denis Troch : "J'ai parié ma moustache sur un maillot !"' sur Facebook
  • Partagez 'Denis Troch : "J'ai parié ma moustache sur un maillot !"' sur Twitter
  • Partagez 'Denis Troch : "J'ai parié ma moustache sur un maillot !"' sur LinkedIn
  • Imprimer 'Denis Troch : "J'ai parié ma moustache sur un maillot !"' en format PDF

Denis Troch est bien connu des Mayennais. Sur le banc du stade Francis Le Basser, et depuis préparateur mental d’entreprises et sportifs, il accompagne aujourd’hui l’équipe Vital Concept.

Quel est votre rôle aujourd’hui sur le Tour de France ?

J’ai passé 7 ans avec l’équipe FDJ et Marc Madiot. Aujourd’hui, je suis avec l’équipe Vital Concept B&B Hotels. Nous sommes deux, et nous accompagnons les coureurs, le staff, les dirigeants. Le Tour de France, c’est évidemment très bien, mais je les accompagne tout au long de la saison. Je suis présent à la veille des épreuves importantes (Paris Roubaix…), ou lors des journées de repos sur le Tour.

Préparateur mental, cela a toujours été accepté ?

Non. Cela fait dix ans que j’exerce cela, et il y a dix ans, cela était très peu usité. Désormais, tout le monde accepte d’être accompagné. L’idée est chasser les interférences pour tirer le potentiel de chacun.

Accompagne t-on une équipe sur le Tour comme vous accompagnez d’autres sportifs ?

Tout au long de l’année, j’alterne entre entrepreneurs et sportifs. J’accompagne le rugby, le football, le basket et les outils sont similaires. L’objectif est de travailler pour la confiance en soi, sur l’estime de soi.

Vous avez sans doute un œil attentif sur ce Tour ?

Oui bien sur. Je serais très content si l’équipe remportait une étape. J’ai même parié ma moustache si l’équipe gagnait un maillot distinctif !

Vous le Mayennais, vous êtes sans doute impatient de savoir le Tour fera étape en Mayenne l’année prochaine ?

Bien entendu. C’est essentiel pour le territoire. En Mayenne, nous avons eu ou avons des coureurs professionnels. Tous ces coureurs font de notre département une terre de sport. Sans compter le cheval, le foot le vélo ! J’aime les grands événements, et accueillir le Tour serait synonyme de grande excitation pour les Mayennais.

Type éditorial